Activité au choix latin : 2ème année

  • Imprimer

1. Quel est son objectif ?

Se préparer à aborder la lecture des auteurs latins en troisième année.

2. Comment atteindre cet objectif ?

En faisant ses gammes … - par l'acquisition d'un important vocabulaire, - par l'étude progressive et systématique des déclinaisons, des conjugaisons, des éléments de syntaxe des cas et des propositions, - par une lecture et une analyse de textes authentiques de plus en plus suivis, - par la manipulation des acquis dans des exercices variés, On sélectionne les principales formes et structures rentables pour la lecture des auteurs dans les années ultérieures.

3. Quel profit tirer du latin en deuxième année ?

L'enrichissement offert par le latin est à la mesure des efforts consentis. Cet enrichissement se marque par :

une connaissance en profondeur du sens des mots français, de l'origine et de la valeur de leurs composantes (préfixes, suffixes, radicaux des familles de mots), l'orthographe en retire un bénéfice certain.

une facilité accrue dans l'acquisition de mots nouveaux. Les racines du vocabulaire scientifique sont latines (et grecques), le latin nourrit le langage médical, biologique et technologique … L'amélioration du vocabulaire est nette.

une meilleure connaissance du français, ce qui facilite l'étude de n'importe quelle autre branche et l'insertion socioprofessionnelle. "Une bonne maîtrise de la langue maternelle est un facteur d'intégration professionnelle. Permettant de mieux saisir les nuances des directives, elle augmentera l'efficacité de la personne et lui permettra de progresser dans l'entreprise. Aussi, longtemps décriés, les littéraires font un retour en flamme dans les services de formation interne des grandes entreprises." (M. DECHANY, in La Libre Entreprise, mars 1990)

une grande rigueur d'esprit devant les problèmes. Traduire un auteur ancien, c'est diviser la phrase en ses parties, comprendre la relation des mots entre eux : étape de l'analyse. Il faut ensuite restituer le sens de la phrase avec ses nuances : étape de la synthèse. Ce n'est pas facile ! La syntaxe latine étant plus concise, plus concentrée que celle du français, il faut pratiquer toute la GAMME du FRANÇAIS pour rendre le sens du texte latin.

le contact avec la culture antique, mère de la nôtre. Le latin est une civilisation. Dans un empire alors mondial, sillonné de 85.000 km de routes, les Romains ont répandu : - une langue à l'origine de bien des langues modernes, - des institutions (l'état organisé), - des modes de vie (une société régie par le droit), - une technologie (la brique, la voûte, le mortier), - une culture scientifique et philosophique dont ils étaient eux-mêmes les héritiers (la pensée et la science grecques).

des techniques transférables dans d'autres domaines : - elle facilite l'étude des langues romanes et de 50% du vocabulaire anglais, - un esprit rompu au système des déclinaisons accède plus aisément à d'autres langues flexionnelles (allemand, grec moderne, russe), - un esprit habitué à traquer dans un texte la pensée d'un auteur sera plus apte à saisir le dit - et surtout le non-dit - dans toute communication (contrats, publicité, propagande, etc.).

4. Et au-delà de la deuxième année ?

Le latin, en troisième année, peut se combiner avec les sciences, le grec ou l'anglais.